Neurosciences

Nos travaux de recherche portent sur plusieurs maladies neurodégénératives, dont la maladie de Parkinson, la paralysie supranucléaire progressive (PSP), la maladie d'Alzheimer et la sclérose en plaques.

Notre Centre d’Etude des Neurosciences

Le 18 mai 2016, nous avons inauguré le Foundational Neuroscience Center (FNC), un centre d’environ 13 100 m2, à Cambridge dans l’Etat du Massachusetts aux États-Unis. Dans ce centre, nous cherchons à approfondir notre compréhension des mécanismes biologiques à l’origine des maladies neurodégénératives. Notre objectif est d’identifier de nouvelles approches thérapeutiques pour pouvoir améliorer le quotidien des patients vivant avec ces maladies chroniques invalidantes.

Maladie d’Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est un problème de santé publique croissant comme le montre l’augmentation du nombre de patients et d’aidants sollicitant les systèmes de santé. Les traitements actuels sont uniquement symptomatiques et ne permettent nullement de prévenir la progression de la maladie ou d’inverser le processus pathologique. Nous collaborons avec des chercheurs de renommée mondiale spécialisés dans la maladie d’Alzheimer afin d’identifier des moyens de stopper la maladie dès son apparition. Notre anticorps anti-tau, en cours d’étude dans le traitement de la maladie d'Alzheimer et de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), est actuellement en phase II de développement.

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques, ou SEP, est une affection chronique progressive du système nerveux central observée le plus souvent chez des patients âgés de 20 à 40  ans. Dans la SEP, le système immunitaire s’attaque à une protéine appelée la myéline, qui forme une enveloppe protectrice autour des fibres nerveuses. La lésion de la myéline au cours de la SEP induit des difficultés de transmission des informations pour les neurones, ce qui entraîne une accumulation de la perte des neurones, une atrophie cérébrale, puis, à long terme, un handicap important. Nous cherchons à répondre aux besoins des patients atteints de SEP et étudions actuellement des options thérapeutiques contribuant à la protection du système nerveux et à la régénération neuronale.

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson affecte plus de 10 millions de personnes dans le monde, ce qui en fait la deuxième maladie neurodégénérative  la plus courante. Nous explorons actuellement des pistes afin d’identifier de nouvelles méthodes de traitement de cette maladie chronique progressive.